Arelbières, Cuvée Ermesinde et Saison de Mai.

Les bières naturelles du pays d'Arlon que l'on déguste entre amis.

L'histoire d'Arelbières

Dès 1991, des brassins expérimentaux de 21 litres furent élaborés dans les caves d’un passionné de mousses, André Pirrotte, au 60 rue Léon Castilhon à Arlon.

Par perfectionnisme, chaque brassin faisait l’objet d’une légère modification permettant d’affiner non seulement le goût, mais aussi l’arôme et l’arrière-goût de ces breuvages de plus en plus appréciés.

Les précieux conseils du professeur Guy Derdelinckx du laboratoire des sciences et technologies brassicoles de l’UCL ont permis d’optimiser les paramètres de brassage.

Sous la férule d’amateurs avertis, la décision de rincer les amygdales des meilleurs connaisseurs du chef-lieu fut dignement fêtée en août 2001.

La Cuvée Ermesinde, bière ambrée composée entre autres de miel de la région, exalte le divin à l’image de la comtesse qui ennoblit le site de Clairefontaine au 12èm siècle. Le doux breuvage fut mis sur le marché en février 2002. La Saison de Mai, ambrée parfumée à l’aspérule odorante, fit quant à elle son apparition en avril 2003.

Depuis, les deux breuvages ne cessent de s’affirmer auprès des amateurs belges et étrangers, principalement français et italiens.

Les premières étiquettes

Arelbières évolue, et c’est ainsi qu’au début de l'année 2014 les étiquettes de la première heure ont été remplacées par un design épuré, plus sensuel et plus cohérent. Le nouveau graphisme du flacon met en emphase la magie de la première gorgée.

Étiquettes d'origine / Nouvelles étiquettes :

Vielle étiquette Cuvée Ermesinde

Vielle étiquette Saison de Mai